Jeun Naruto Next Generation

La Next Generation
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mashiro Azoma

Aller en bas 
AuteurMessage
Mashiro Azoma
Tsuchikage - Cereal'Lover -
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 26
Date d'inscription : 07/09/2006

MessageSujet: Mashiro Azoma   Dim 10 Sep - 11:58

Nom : Azoma

Prénom : Son tous premier nom est officiellement Pixie, mais plus personne ne l’appel comme ça, on l’appel donc Mashiro ( qui est son deuxième prénom ) ou Sakuya ( son troisième )

Surnom : Mashi, prononcé Matchi, ou Saku

Age : 24 ans

Votre But : Protégé son village jusqu'à la mort.

Description physique : Commençons par le commencement. Sakuya est une jeune fille aux traits fins qui paraissent extrêmement doux et sympathique, bref bien loin de la vérité. Mashiro, comme beaucoup l’appel car son premier prénom ne lui plait pas beaucoup, est d’une taille moyenne, voir peut être légèrement grande, et a une taille de guêpe, a la limite de l’anorexie mais ne vous inquiétez pas, elle en est encore loin. Allez, elle pèse 54 kilos toute mouillé ! Mais ce poids si léger lui permet des mouvements très rapide, se qui ne l’empêche pas notamment d’avoir une force égale a celle de Tsunade. Sa peau, d’une couleur blanchâtre, parait aussi douce que de la soie.

Mashiro possède des cheveux blanc et des yeux sans couleur distincte, se qui ne l’a jamais gêné par ailleurs car ils ressemblent beaucoup a de la nacre. Elle qui avait les cheveux si long lorsqu’elle était petite, les voilà coupée court arrivant difficilement au bas de sa nuque. Quand a ses yeux sans couleur, on y décèle très souvent une teinte de mystère et de froideur. Un regard peux sympathique entre autre. Mais passons a son style vestimentaire ! Kimono, kimono, kimono, elle ne porte quasiment que des kimono ! Avec bien sur, un pantalon en dessous ainsi qu’un haut assortit pour évité les décolletés trop plongeant. ( en gros pour éviter le style à la Tsunade __ __’’ )

On retrouve souvent dans ses kimonos des ornements à style florale ainsi que des couleurs constamment chaude – voir neutre -, pourquoi ? ben parce que __ __’’. Vous ne la verrez que rarement avec du bleu, ou même du blanc, préférant le noir, le rouge – bordeaux – et le marron. Ses kimonos ont des formes assez ample sauf au bras gauche ( tous ) où la manche est étroitement serrez et attaché au majeur gauche de la jeune fille – l’autre manche étant assez ample et sans attache -. La raison du pourquoi est a chercher dans son clan et dans son passé, très loin, si loin que Mashi ne veut pas en parler.

Caractère : Et bien voilà quelque chose de très compliquer chez Mashiro, en faite, quasiment toute les personnes qui sont tombez dans les méandres de sa personnalité aurait préféré ne jamais la connaître, ou seulement la contempler d’assez loin pour ne pas avoir a refaire la même erreur. On ne peut pas vraiment dire qu’elle soit aussi froide que son regard, mais même ses parents on du mal à la comprendre. Elle est lunatique, si lunatique qu’on pourrait la croire folle. Elle a même rit a l’enterrement de son « père », c’est pour dire, mais se coup là a était excusé, pris pour un rire nerveux – qui n’en était pas un par ailleurs. Beaucoup l’on d’ailleurs pris pour folle. Elle a souvent était mis a part ( en quarantaine ) pour son comportement si contradictoire et ses sautes d’humeur trop fréquente mais aussi trop violente.

Du faite de son coté lunatique voir folle, elle n’est ni antipathique ni avide d’avoir du monde autour d’elle, en faite, cela dépend entièrement de son humeur du moment, elle peux avoir des « périodes » antipathique où elle devient extrêmement froide, cruelle et mélancolique, et a contrario avoir des « périodes » où elle n’aime pas se sentir seule, et là vous la retrouverait toute souriante, aimable a souhait, rieuse, taquine, bref une vrais femme en or ! Malheureusement ses périodes s’alterne à grande vitesse tellement qu’elle ne peuvent durez que quelques heures.

La seule chose qui ne change pas chez Mashiro, c’est son calme hors du commun et son intelligence calculatrice. Enfin, calculatrice, sa aussi sa peux varié mais son intelligence persiste, sauf si elle joue à l’ignare. Il y a aussi son amour pour son village et le fait que tous se qui le concerne n’est pas a prendre a la légère. Bref, malgré ses sautes d’humeur, elle reste une très bonne Tsuchikage.

Don(s) : Ceux de son clan. Ho, et on pourrait facilement comparé sa force a celle de Tsunade…

Famille : Plus aucune a présent, seul son village peux être considéré comme sa famille. Ah si, il reste le clan Azoma, mais elle ne le considère pas comme une famille…

Backgroung :
Naissance quelque peux perturbé


Cela faisait bien longtemps dans les contes des Azoma qu’une aussi étrange personne naquit. A sa naissance, beaucoup on cru qu’elle était… comment dire… quelque peux attardé sur ceux de son age. Mais revenons dans le temps, un peux avant sa naissance…

Sakuya Azoma, épouse aimante et femme au foyer, tomba enceinte pour la première fois alors âgée de 23 ans. Heureuse, fière, elle se pavanée avec la fierté d’un paon. Toute les rumeurs disait qu’elle attendait un garçon, et après la consultation d’un pseudo « devin » la rumeur se renforça. Matake Azoma, un cousin éloigné du chef de clan actuelle mais étant néanmoins l’un de ses meilleurs amis, anbus du village d’ Iwa et mari aimant, prenait cette grossesse avec moins d’entrain que son épouse. En faite, il avait l’un de ses pressentiment bizarre qui vous tord l’estomac… Puis plus les jours passèrent, plus la crainte de Matake était grande. De son coté, Sakuya avait déjà tout prévu pour la venu du bébé, les habits, la salle où elle allait accouché, et tous le pataclan. Malheureusement, les craintes de Matake s’avérèrent juste. Au bout du 5 mois, là où normalement il ne doit subsisté plus aucune crainte, un drame dont Sakyua ne se remit jamais arriva. Elle fit se qu’on appel plus couramment « une fausse couche tardive » et le bébé n’étant pas assez développé ne survécu pas.

A partir de là, Sakuya commença à perdre la tête. A un point qu’elle faillit se suicidé plus d’une fois. Matake du arrêté sa profession d’Anbu pour s’occupé de sa femme, avec l’appuis de son ami ( le chef de clan ). Plus le temps passa, et plus l’état de Sakuya se dégrada. Une chose était sûre, elle ne voulait pas renouvelé l’expérience. Mais Matake lui, voulait un héritier… Et se fut donc a « moitié mégarde, moitié voulu » que Sakuya retomba enceinte. Lorsque cette dernière l’appris, elle piqua une tel crise de nerf que plusieurs des Azoma durent l’empêché tour a tour de se planté un couteau dans le ventre, et ainsi, de tué l’enfant. La grossesse de Sakuya se passa très mal, et en très peux de temps, elle se retrouva en quarantaine en désaccord avec Matake. Son ami l’avait profondément touché ( en mal ) en enfermant ainsi sa bien aimé, car oui, Matake l’aimé… ( sakuya hein __ __’’ pas le chef de clan XD ) Matake n’avait le droit qu’a 3 visite par semaine, pourquoi ? Parce que le chef de clan avait enlevé son appui pour que Matake redevienne anbu. Pourquoi une tel traîtrise de la part de celui qu’il croyait son ami ? Lorsque le futur père fit sa dernière visite avant l’accouchement, il eu un tel choc devant le visage fatigué de sa femme qu’il ne pouvait plus bougé, obligeant le chef Azoma a le faire sortir presque de force. Et là la colère éclata, Matake ne pouvait pas subire de voir sa femme dans un tel état tous ça pour un enfant. Les coups fusèrent rapidement, mais le futur père n’avait pas la force du chef et se fit misérablement rétamé. Finalement, il s’en voulait de l’avoir fait tombé enceinte, il s’en voulait terriblement…

Au point que lui aussi perdit la raison… Deux fous dans la famille, super comme parent n’est-ce pas ? Puis vint le jour de la naissance. Les deux amants qu’étaient les parents de Mashiro était très connu dans le sein de la famille Azoma, et ainsi, de nombreuse personne était là pour la naissance. Sakuya accoucha très difficilement, n’arrêtant pas de criez « Tuer se bébé ! Je n’en veux pas ! Se n’est pas mon enfant ! Tuer le ! », mais la pauvre, elle avait perdu la raison, c’est pourquoi personne ne lui jeta la pierre. Tous était présent, tous sauf le père… Sakuya pleuré a s’en desséché les yeux, n’arrêtant pas de crier a chaque contraction et quand le bébé pointa enfin le bout de son nez, prenant enfin réellement vie, la lumière qui animé Sakuya s’affaiblit… Elle s’affaiblit tant, et tant, qu’elle s’éteignit avant le dernier gong de minuit…


Une enfance monotone, bâclé, attardé..


De toute les enfants, la dénommé Pixie Mashiro Sakuya Azoma, était celle qui était le plus attardé dans son temps. Sa mère morte, son père devenu fou et étant en quarantaine sous les directives de son pseudo « meilleur ami », Mashiro n’a eu que l’éducation d’une « ninja » ( payer pour ça je précise, si je le met entre parenthèse c’est pour une raison, cette femme n’était pas réellement une ninja, juste une vulgaire subordonné, un peux comme une bonne ) qui elle même n’en avait pas beaucoup. Le fait est qu’elle fut très attardé par rapport a son age, de tel qu’a trois ans elle ne savait toujours pas parler. Mashiro n’avait aucun droit de visite pour son père. Malheureusement pour tous le monde, viens un jour où elle commença a se posé des questions. Elle avait vécu mise a l’écart des autres enfants de la famille, pourquoi ? Parce que tous le monde pensé « telle mère telle fille » de sorte qu’ils la croyaient folle. Et pourtant, elle ne l’était pas, du moins pas a cette instant, pas encore…

Puis le décès de son père arriva, et le chef de clan s’en voulu de ne lui jamais avoir montrer sa propre fille. Seulement, se qu’il ne savait pas, c’était que Pixie était quand même allez, vers l’age de 5 ans ( en sachant qu’elle ressemblé a peux près a sa : http://coeur.sombre.free.fr/Images/AvaFilles/fille194.jpg ), à l’endroit où il lui était interdit de se promené, là où son père était enfermé pour que sa folie ne blesse personne, pas même lui. Et quand il vu sa fille, cela lui fit un grand choc, elle ressemblé tellement a sa mère que se dernier cru encore à une de ses illusions. Au final, la discutions qu’ils eurent fut aussi censé que l’homme qui la tenait. Ils parlèrent de tous et de rien, sans comprendre l’un comme l’autre que la personne en face de lui avait un lien bien plus rapproché que se qu’ils auraient crus possible. En faite, Matake n’avait plus eu de nouvelle de sa fille depuis des lustres, 9 ans précisément ( et là elle avait a peut près 9 ans et demi ). Et il lui aurait été impossible de la reconnaître pour ne l’avoir jamais vu. Quelque mois après cette discussion, se dernier mourut. Officiellement, d’une crise dite « cardiaque » , officieusement, d’un suicide.

La fin de l’enfance menacé déjà la petite alors qu’elle n’avait quasiment aucune culture. A part lui donné a manger et lui enseigné l’art du combat et du stratège, sa « nounou » attitré ( la pseudo ninja ) ne lui enseigné rien. En faite, elle avait un si grand mal a parler qu’elle finit par abandonné toute communication orale pour laisser place a la communication par signe. Se fut alors le début d’un long apprentissage du langage des signes qu’elle connaît a présent sur le bout des doits. Du plus simple au plus compliquer, elle avait appris l’art de s’exprimé par mimiques ou par signes, art qu’elle utilise encore beaucoup à se jour dans ses périodes antipathiques. Se fut sa seule culture qui lui vient de l’enfance, le reste, elle l’appris lors de son adolescence. Pourtant, malgré son coté « décalé », Mashiro avait l’esprit bien plus aiguisé que se que l’on aurait cru, et que ce qu’elle aurait bien voulut montrer.


Adolescence jusqu'a aujourd'hui…


Alors âgée de 13 ans et demi, Sakuya savait se battre avec déjà un sens inné pour le combat rapproché autant qu’éloigné. Et finalement, elle finit par s’intégrer un peux plus dans cette famille qui lui était si hostile en prouvant sa capacité au combat qui n’était pas des plus faibles… Puis elle commença à prendre une certaine habitude qui faillit lui coûté la vie. Celle d’allez se promené non loin à l’extérieure de la ville. A peut près vers l’âge de 15 ans, Mashiro comme chaque jour se baladée hors de la ville. Malheureusement, les dangers y sont nettement plus nombreux. Iwa était d’ailleurs actuellement en « pseudo guerre » contre un autre village, et ce dernier ne pouvait pas raté l’occasion d’enlevé la petite. Mais ils avaient très mal calculé leurs coups, a quoi cela leurs servirait t’il ? Personne ne donnerait rançon, ou n’irait la chercher. Cette enfant était une enfant avec des attaches très superficiel… ( photo => http://coeur.sombre.free.fr/Images/AvaFilles/fille191.jpg [ la couleur de cheveux n’y est pas hein désolé XD faut juste imaginé des cheveux blanc et des yeux de nacre u_u ] âgée alors d’une quinzaine d’année ) Enfin bref, le fait est que Mashiro se trouva vite encercler par des ninjas d’un niveau Gennin peut être, car pour enlevé une enfant, c’est très facile. Malheureusement pour eux, ils avaient sous-estimé cette enfant. Bilan ? Les 5 gennins qui l’avait attaqué était retourné dans leurs village bien amoché et bredouille bien évidemment.

Puis finalement âgée de 16 ans ( et oui bien tard ! ) Pixie commença a s’intéresser a l’art du combat, pour finalement tenter sa chance a l’académie. C’était la plus vieille des élèves. Mais elle avait bien une excuse. Pendant tous le temps de son enfance Mashiro avait était mis en quarantaine une semaine sur deux ou plutôt quand elle devenait trop violente. La futur tsuchikage tenta donc sa chance et réussis brillamment l’examen. Et plus le temps passé et plus elle monter en grade. C’est simple, en un an elle était passé d’aspirante a Junnin. C’était une première, même pour le clan Azoma. Se ne fut qu’a l’age de 20 ans, en tant qu’anbu, qu’elle fut nommé Tsuchikage a la place de ( *roulement de tambour XD* ) son chef de clan, et donc elle devint elle même LA chef de clan. Pourquoi un changement si brusque ? Elle qui avait la pire réputation du village ? Tous simplement parce qu’a cette époque, c’était un autre village qui contrôlé dans l’ombre le village d’Iwa. Et ils avaient choisit la personne qui pourrait détruire son propre village sans le vouloir. Bref, Mashiro était le parfait pigeon.

Mais ils avaient pensé a la mauvaise personne. Car dès qu’elle eu les reines en mains, le village d’Iwa connu son apogée. Elle avait repoussé les envahisseurs et les villages trop curieux et avait fait retrouvé a son village son indépendance d’autrefois. Aujourd’hui encore, Mashiro contrôle se village avec justesse…


Grade souhaité : Kage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mashiro Azoma
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mashiro Moritaka
» Mashiro Hotaru

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeun Naruto Next Generation :: Iwa :: Inscription-
Sauter vers: